Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 08:00

Hedd wyn film poster

 

 

 

   Après mon article sur le 11 novembre, mon cheminement de pensée m'a orienté vers le souvenir d'un film gallois Hedd Wyn qui retrace le parcours d'un poète gallois, Ellis Humphrey Evans plus connu dans son pays sous le pseudonyme bardique de Hedd Wyn (qui veut dire "paix blanche") et qui se retrouve bien malgré ses idées pacifistes, engagé dans l'armée britannique et finit par mourir sur les champs de bataille de la Première Guerre Mondiale. 

 

 

11524 2

 

L'acteur gallois Huw Garmon qui joue le rôle principal

 


   Ce film est un réquisitoire contre la guerre et inversement, une exaltation de l'esprit poétique qui est tragiquement mis à mal par l'esprit belliqueux de l'époque. On suit d'abord la vie tranquille du poète qui participe aux Eisteddfod (festivals de poésie gallois) et rêve d'avoir une chaire de poésie. Il vit une histoire d'amour avec une jeune femme admiratrice de ses talents de poètes.

 

   Mais Hedd Wyn est finalement obligé de partir d'abord sur les champs de bataille français pour finalement trouver la mort sur le champs de bataille de Passchendaele en Belgique. Auparavant, on assiste à l'humiliation des soldats gallois, insultés par les officiers anglais car ils ne comprennent pas les ordres vu qu'ils parlent peu ou pas l'anglais, et j'ai pu y voir aussi, à travers ce fim, une réflexion sur l'esprit colonialiste britannique envers ses minorités celtes... Et chez les gallois, comme chez les irlandais, l'Anglais (du point de vue symbolique) est vue comme l'oppresseur, le donneur d'ordre à l'esprit autoritaire et belliciste.

 

 

Hedd Wyn statue

 

la statue de Hedd Wyn dans son village natal

 

 

   Dans cette scène, que je n'ai trouvé qu'en VO, on voit les soldats gallois rabroués par leur supérieur et même si on comprend pas les propos, on sent bien le mépris affiché de ces officiers anglais envers ces soldats gallois et je crains que la même chose s'est produite en France envers les soldats venus de la campagne et qui la plupart du temps parlaient encore le breton, l'occitan, le corse...

 

 

 

 

 

   Le film a été produit par la chaîne de télévision gallois S4C, filliale de Channel 4, qui diffuse beaucoup d'émissions en gallois. Ce film a eu de nombreux prix et a été nominé aux Oscars dans la catégorie des films en langue étrangère en 1994. Je ne l'ai pas vu au cinéma là-bas car il était sorti un ou deux ans avant mon séjour mais je l'ai vu sur ARTE peu de temps après mon retour en France. Malgré la beauté des paysages gallois, la qualité de la mise en scène et le charme de l'acteur principal, j'avoue que c'est le coeur gros que je suis ressorti de ma séance télé en voyant l'intelligence et la poésie vaincue par l'esprit imbécile de la guerre...

 

  Beaucoup de fims ont été faits sur la guerre de 14/18 et j'ai par exemple beaucoup aimé la vie et rien d'autre avec Philippe Noiret et je n'ai malheureusement jamais vu les Sentiers de la Gloire de Kubrick longtemps interdit en France...

 

 

Hedd Wyn - Pays de Galles (1992)

Réalisation : Paul Turner

Scénario : Alan LLwyd

Acteurs principaux : Huw Garmon, Catryn Fychan, Cerri Cunnington

Difficile voire impossible de le trouver en DVD en France semble-t-il, sur internet je l'ai trouvé en vente que dans un site de vente en ligne gallois avec soutitrages en anglais...


Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Tu peux voir les sentiers de la gloire en V.O.S.T sur Daily motion à cette adresse:<br /> <br /> http://dai.ly/cn8cq7<br /> <br /> Un autre film au sujet similaire est l'adaptation du roman de Japrisot par J.P. Jeunet "Un long dimanche de fiançailles".<br /> <br /> Au passage et sans rapport.J'ai pris la liberté de rajouté l'adresse de ton blog sur le mien.
Répondre
L
<br /> <br /> J'ai vu aussi sur youtube qu'on a mis des films d'Irlande en entier comme "au nom du père" mais mon système de connection internet qui est par sattelite (car je suis dans la cambrousse, pas<br /> d'ADSL) rend difficile la vision de vidéos aussi longues, dommage ! Tu as bien fait de prendre la liberté de mettre mon lien sur ton blog, je vais en faire de même avec le tien. A bientôt<br /> <br /> <br /> Esclarmonde<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Merci, je ne connaissais ni le film ni le poète. Très intéressant ton article. Bonne journée Bises dan<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Eléments de culture galloise inconnus en France et que j'ai le privilège d'avoir pu découvrir ! Bises<br /> <br /> <br /> Esclarmonde<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> Un petit coucou, en passant.<br /> Bisous !<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Tu peux repasser... J'ai publié depuis ! Bisous et bon lundi à toi<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> J'aime bien ce film sur ce poète<br /> Douce journée<br /> Bisous<br /> timilo<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> C'est vrai que toi, il te plairait, le film et le personnage ! Bisous et très bonne semaine<br /> <br /> <br /> Esclarmonde<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> Merci pour cette découverte car je ne le connaissais pas. Bises et bon dimanche.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Je pense que ce film n'a pas du sortir en salles en France à part peut-être dans une poignée de salles d'art et essais comme souvent les films venus de pays "inédits". Bises et bonne soirée<br /> <br /> <br /> <br />

A Propos De Moi

  • : L'univers d'Esclarmonde
  • : L'imaginaire et l'invisible sont aussi vrais que le réel et le visible...
  • Contact

Esclarmonde En Quelques Mots

  • l-univers-d-esclarmonde
  • Plutôt prairie que bitume, plutôt vieilles pierres que béton armé, plus poésie subtile que provoc' à bon marché, je regarde ce monde du haut de mon nid d'aigle avec le regard d'une enlumineuse convertie récemment au clavier électronique...
  • Plutôt prairie que bitume, plutôt vieilles pierres que béton armé, plus poésie subtile que provoc' à bon marché, je regarde ce monde du haut de mon nid d'aigle avec le regard d'une enlumineuse convertie récemment au clavier électronique...

Troubadours et menestrels



Recherche

Citation préférée

"On devrait tous être légèrement improbables."

Oscar Wilde

Archives

Texte Libre

Je participe aussi au forum d'écriture le Partage des mots :

 

2
Et également, jusqu'en avril 2012 :

Challenge-irlandais

Esclarmonde sur youtube

Retrouvez mon univers musical sur Youtube en cliquant ICI

Pensée du moment

 

"A une époque de matérialisme outré, de bêtise pontifiante et de diarhée verbale, lire un poème, c'est prendre un bain de propreté, de pureté."

 

Robert Sabatier